Partagez | 
 

 (Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Joueur : Caroline Faceclaim, © : Bridget Satterlee Pokédollars : 7129 Captures : 97 Arrivé(e) le : 21/06/2016
Âge : Actuellement âgé de vingt-deux ans, la jeune rouquine fêtera néanmoins les vingt-trois à la fin de l'année
Statut civil : Célibataire et bien mieux de cette manière, elle peut profiter de la vie. Profiter des hommes et des femmes à la fois.
Profession : Animatrice sur une petite radio, mais principalement agent dans la Team Rocket.
Casier judiciaire : Bien rempli ; vol de pokémon, délinquance,....
Poche objets : vide.
Golden Philips
dresseur, niveau un
MessageSujet: (Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?   Ven 24 Juin - 21:25

Les machines à sous, une bien belle invention qui permet a chacun de se divertir tout en y gagnant un peu d'argent, très facilement en plus. Il suffit de baisser la petite manivelle et voilà que les symboles ce déroulent devant vos yeux jusqu'à vous laissez voir plusieurs pièces, plusieurs billets descendre dans la petite cuve qui vous rendra toujours extrêmement heureux ou heureuses. Parfois malheureux, car il y a aussi des jours où l'on ne gagne pas toujours. C'est la vie, la vie en elle même peut apparaître comme étant un jeux d'hasard, quelques choses dont on ne peut rien contrôler. Parfois exceptionnel, parfois fâcheux, parfois désolant. Cela est assez perturbant et même difficile à croire, car certains n'y croient pas au destin, beaucoup pensent également pouvoir le contrôler, le modeler de la manière dont-il le pense. Dont-il le souhaite, mais ils en sont tout bonnement, tout simplement incapable, car personne ne peut rien faire. Personne ne peut avoir le choix sur ce qui l'attend, une chose, c'est ce qui fait souvent objet d'énervement et de tracas chez la jolie rouquine, qui aimerait avoir le contrôle de tout. Elle n'aime pas être prise au dépourvue, n'aime pas beaucoup les surprises. Non elle les détestes complètement ! Certain adorent cela, ils trouvent ça : mignon, adorable. Tout cela dépend encore de ce qu'il s'agit. S'agit-il d'une surprise rose bonbon lors d'un dîner romantique avec un fiancé, de l'homme qu'on aime. Ou encore pourquoi pas une fête d'anniversaire surprise avec des amis proches ainsi que de la famille ? Oui ce sont des bonnes surprises. Mais elle ne les apprécient pas non plus. Néanmoins que ce soir au casino après avoir jouer, elle fut surprise. D'abord tomber nez à nez avec Clayton, le beau métisse à la peau mate. Bien évidemment, ils avaient encore jouer l'un et l'autre, ils c'étaient tourner autour de l'un et l'autre avant que finalement elle ne reprenne son chemin, complètement désintéressé du beau garçon.

Elle était donc là entrain de siroter sa bière restant dans un coin du lieu, observant les personnes présente. Une attira instinctivement son regard, elle n'eut que le temps de comprendre qu'il était exactement qu'un sourire était déjà formé sur le coin de ses lèvres. Approchant donc d'un pas assez rapide. Le commandant Rocket : Gáspár Anderson. Il fait partie d'un de ses supérieurs avec qui ses rapports ne sont pas toujours très correct, enfin il y a le respect mutuel, mais rien de plus. Ils se disent bonjour et au revoir. Cet homme l'a toujours intrigué, mais elle ne pourrait pas vraiment expliqué ce qu'est ce ressentiment, il s'agit de partir dans une nouvelle mésaventure, une nouvelle connaissance. Une connaissance qui pourrait lui être particulière intéressante, promettant d'être ambitieuse lorsqu'elle lui parlerait. Car oui elle c'était dirigé de manière instinctive dans sa direction, sans vraiment réfléchir à ce qu'elle lui dirait, ce qu'elle pourrait faire. Mais voilà elle y allé avec détermination et ambition. Une fois qu'elle fut à quelques pas de ce dernier, elle racla sa gorge pour annoncé sa présence, puis d'un sourire clairement charmeur ce décida enfin de lui adresser quelques mots résonnant comme curieux. « Je ne savais pas que vous veniez jouer dans ce genre d'endroit Monsieur Anderson, un commandant doit avoir bien plus intéressant à faire pourtant, non ? »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: (Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?   Ven 24 Juin - 22:02



- Jouons ensemble, tu veux bien ? -

ft. Golden & gáspár
Il veille le monstre. Il veille à ce que les autres ne trichent pas. Il cherche des victimes pour être le vecteur de la violence qui ronge, celle qui rend fou. Il file entre les machines, laisse les phalanges se poser sur les tables, les billes sombres qui détaillent les visages et la présence qui se fait sentir, le regard par-dessus l’épaule. Il ne se gêne pas. Le bras droit. Il se sent à sa place. La sienne. Lui qui obéit un peu au maître des lieux, mais le chien de garde qui se comporte comme bon lui semble.
Une silhouette qu’il reconnait au loin. Une gamine dans les rangs, une petite pour qui il n’a pas le moindre intérêt. L’intérêt de gaspar est limité à quelques personnes qui obsèdent la moindre parcelle du crâne. Sans plus. Adji. La parfaite. Artémis. Le jouet favori. Scarlett. La némésis pour le rendre fou. Elle. Elle n’est qu’un enfant à ses yeux et son acharnement l’amuse, fait naître les sourires volages.

Les talons qui claquent, mais le regard qui se perd sur la salle alors que les phalanges s’enfoncent dans le fond des poches. Il ne remarque pas la présence. Il ne remarque pas qu’elle s’approche et c’est le raclement de gorge qui attire l’attention pendant un moment. Le colosse se retourne pour laisser ses billes sombres filer sur le visage de la jeune femme. « Je ne savais pas que vous veniez jouer dans ce genre d'endroit Monsieur Anderson, un commandant doit avoir bien plus intéressant à faire pourtant, non ? » Le sourcil qui s’arque sur le visage alors que les mains ne quittent pas les poches, que rien de bouge, qu’il se contente de laisser le silence s’installer pendant un moment, un instant.
Pas de mot. Rien. Les regards qui se confrontent pendant un moment et un soupir qui vient passer la barrière des lèvres, il bouge enfin. Le temps qui n’est plus en suspens. Le temps qui n’est plus à retardement. « Je ne pensais pas qu’il laissait entrer les gamines au casino, il va falloir que j’aille dire quelques mots à ceux qui s’occupent de la porte.» Sarcasme dans la voix. Il se contente de répondre sur un ton neutre. Il se contente de lancer les mots. Elle. Une enfant à ses yeux. C’est ce qu’elle est. C’est ce qu’elle restera.

Il ne détache pourtant pas son regard d’elle. Il se demande ce qu’elle lui veut réellement. Il n’a pas le temps de s’occuper des autres en dessous de lui. « Je travaille ici.» Certes. Il doit avoir un autre métier que celui officieux, que celui que personne ne dit à haute voix, que celui que les autres préfèrent taire pour ne pas attirer les ennuis. C’est plus simple comme ça. Il n’a pas la moindre idée de la raison qui pousse à lui dire cela, peut-être pour qu’elle se rende compte qu’elle ne connait rien de lui et qu’elle peut garder ses commentaires et retourner s’amuser avec les machines à sous.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Joueur : Caroline Faceclaim, © : Bridget Satterlee Pokédollars : 7129 Captures : 97 Arrivé(e) le : 21/06/2016
Âge : Actuellement âgé de vingt-deux ans, la jeune rouquine fêtera néanmoins les vingt-trois à la fin de l'année
Statut civil : Célibataire et bien mieux de cette manière, elle peut profiter de la vie. Profiter des hommes et des femmes à la fois.
Profession : Animatrice sur une petite radio, mais principalement agent dans la Team Rocket.
Casier judiciaire : Bien rempli ; vol de pokémon, délinquance,....
Poche objets : vide.
Golden Philips
dresseur, niveau un
MessageSujet: Re: (Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?   Ven 24 Juin - 22:40

La jeune femme était donc là, venu jusqu'à l'homme bien plus adulte qu'elle ne pourrait l'être a l'heure actuel, là devant lui entrain de lui parler alors qu'aucun des deux ne se connaissent réellement, ils se connaissent de vue et uniquement de nom, mais voilà que le côté un peu trop curieuse de cette jeune rouquine a fait surface, elle n'a pas assez tourner la langue dans sa bouche avant de venir le voir, elle aurait dut le savoir, elle aurait dus le pressentir que c'était une mauvaise une mauvaise, très mauvaise idée. Car oui le commandant dégagé quelques choses qui n'était pas bon à son égard, même dans son regard on pouvait décelé un certain mépris en direction de sa personne, elle n'arrivait pas à vraiment comprendre. Il était même sans doute le premier à lui démontré une telle chose, car habituelle elle sait faire sentir le respect ou bien l'attirance. Bien qu'elle ne paraisse toujours pas très sérieuse ou même menaçante, pas du tout même. Mais quand elle s'y met réellement, elle le devient vite. Bref, la voilà donc face alors qu'il maintient un silence de plomb, il est silencieux, mais ne la lâche pas du regard. Réfléchit-il à ses mots ? Ou est-il simplement ennuyé de sa présence ? Peu-être bien les deux et la réponse qu'il lui relâche est sarcastique, mauvaise, froide. Sournoise. «je ne pensais pas qu’il laissait entrer les gamines au casino, il va falloir que j’aille dire quelques mots à ceux qui s’occupent de la porte.» Bien que cela en effraierait plus d'un, ce ton est presque plaisant à cette jeune demoiselle qui se fera un immense plaisir de lui prouver le contraire, qu'elle n'est pas cette enfant qu'il puisse prétendre croire. Mais malgré tout et contre toute attente, un frisson perturbant lui aura procuré des frissons le long de sa colonne vertébrale. Passant une main dans sa chevelure qu'elle replace, il reprend de sa voix clairement monotone qu'il travaille ici. Oui, il est ennuyé, il souhaite sans doute voir la jeune repartir aux machines, jouer comme une enfant comme il prétend qu'elle est. Souriant alors de nouveau face à cet homme pour lui prouver avec simplicité de démontrer que ses mots ne l'atteigne nullement.

Elle a du mal à rester sur place, ne peut s'empêcher de bouger doucement et lentement, tournant autour de l'homme un peu un prédateur traquant une faible proie, mais dans ce cas de figure, Golden est la proie, lui le chasseur. Il est plus impressionnant bien plus menaçant qu'elle ne pourrait l'être, alors elle devrait se montrer un peu plus en recul, un peu plus méfiante avec ce dernier, mais non. La jeune femme ne se méfie peut-être pas assez parfois, pourtant il s'agit bien d'une jeune demoiselle froide et hautaine aux premiers abords qui ce posent toujours une dizaine de question avant d'aborder une personne. Sauf les personnes qui lui plaisent, donc beaucoup trop ses derniers temps. Philips finit par ce stopper, regardant donc son interlocuteur avec intérêt. « Si je suis une gamine, je supposes être trop jeune pour vous invitez à boire quelques choses. » C'était effectivement une proposition assez claire et directe. Oui, elle voulait lui proposer de s'asseoir et de pouvoir discuter de tout et de rien, apprendre à connaître l'un de ses supérieurs. Pinçant ses lèvres elle demanda de but en blanc de sa franchise « Mais peut-être que je vous déranges ?»

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité
Invité
MessageSujet: Re: (Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?   Sam 25 Juin - 20:25



- Jouons ensemble, tu veux bien ? -

ft. Golden & gáspár
Ça serait plus simple de partir, de laisser la gamine jouer avec un autre parce qu’il n’est clairement pas comme les autres, parce qu’il ne se laisse pas charmer aussi facilement par une enfant. C’est ce qu’elle est à ses yeux. Les mains dans le fond des poches, elle tourne autour de lui et il se contente de laisser son regard se poser sur elle, détailler les traits pendant un moment, détailler le corps qui n’intéresse pas. Les envies pour une autre. Les envies pour ceux qu’il n’a pas le droit d’avoir. Pas pour la femme. Pas pour la famille qu’il n’aime pas.
Elle s’amuse. Il n’a pas la moindre idée de ce qu’elle lui veut réellement. Il ne comprend pas le comportement. Elle devrait fuir. Elle devrait foutre le camp. Elle devrait s’en allez à la place de lui tourner autour, à la place de se rapprocher de lui. Elle risque de se briser les ailes, de se percuter à quelque chose qui risque de lui faire mal, de la détruire, de la briser. Pas de respect pour les sous-fifres, pas de respect pour les autres. Que quelques personnes, mais peu. Presque pas. À peine.

« Si je suis une gamine, je supposes être trop jeune pour vous invitez à boire quelques choses. » Il ne comprend pas le jeu qu’elle est en train de faire, mais il ne bouge pas. Il laisse la gamine tourner autour de lui, il laisse la gamine jouer comme bon lui semble. « Mais peut-être que je vous déranges ?» Les mains qui ne bouge pas, el colosse qui ne répond pas à la question. Pas tout de suite. Ça serait plus simple de se défaire d’elle, de partir et faire autre chose que de perdre son temps. Elle. Petite gamine faisant partie d’un réseau trop important, surement qu’elle n’en voit pas l’ampleur, surement qu’elle ne peut pas voir ce qui se trame sous la crasse. « Tu as vraiment du temps à perdre Golden.» Oh, il sait le nom. Il sait parce qu’il a une mémoire qui prend trop, qui se souvient trop. Le géant, il fait un pas pour se défaire d’elle. Pour la contourner. Les mains qui restent au fond des poches alors qu’il s’arrête, qu’il reste dans son dos sans se tourner, son regard plane sur l’endroit pendant un moment. « Tu n’as rien de mieux à faire petite?» Il se demande pourquoi elle s’acharne, qu’est-ce qu’elle peut bien lui vouloir la gamine. Il ne comprend pas. Il ne sait pas. Il se retourne, laisse son regard se poser dans le fond du sien une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Joueur : Caroline Faceclaim, © : Bridget Satterlee Pokédollars : 7129 Captures : 97 Arrivé(e) le : 21/06/2016
Âge : Actuellement âgé de vingt-deux ans, la jeune rouquine fêtera néanmoins les vingt-trois à la fin de l'année
Statut civil : Célibataire et bien mieux de cette manière, elle peut profiter de la vie. Profiter des hommes et des femmes à la fois.
Profession : Animatrice sur une petite radio, mais principalement agent dans la Team Rocket.
Casier judiciaire : Bien rempli ; vol de pokémon, délinquance,....
Poche objets : vide.
Golden Philips
dresseur, niveau un
MessageSujet: Re: (Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?   Sam 25 Juin - 22:05

Même si elle est joueuse, même si elle aime plaire aux hommes qui sont dans les environs et qu'elle souhaiterait avoir une jolie étagère de trophée rien que pour ses beaux yeux, avoir tout les mâles qui la font plus ou moins rêver ne réalise pas toujours que la jeune femme ne peut pas avoir toutes les personnes qu'elle souhaite, homme ou femme d'ailleurs. Elle souhaiterait avoir tout ce qu'elle veut comme elle le veut, mais la princesse n'en ai pas une hélas, a son plus grand désole ment, elle aimerait avoir un peu de magie dans le bout de ses ongles pour séduire chaque homme, chaque femme dont elle croise le regard. Oui cette demoiselle est une sacrée personne, une sacrée jeune femme qui aime se faire remarqué, qui aime avoir toute l'attention sur elle, un peu trop parfois. Est-ce que notre jeune rousse serait seulement narcissique et égocentrique ? Ou même capricieuse ? Oui plus ou moins. Elle ne serait pas ce genre de femme à toujours ce regarder dans le miroir voir si tout est parfait dans les moindre détails de sa beauté, elle n'est pas non plus le genre a ce maquiller comme-ci ou comme-ça, non. Elle est juste cette jeune femme ayant envie d'avoir toute ce qui lui plait sous les mains, sous le moindre de ses désirs. Le moindre de ses envies. La seule chose qu'elle souhaite ? Avoir ce qu'elle ne peut a même rêver, lui, il en fait partie. L'homme commandant de cette organisation dont elle fait partie. Golden a toujours eut cet immense respect, cet élan d'admiration qu'elle porte à cet homme, aux hommes plus puissants qu'elle. Alors qu'elle l'est elle même. Regardant toujours l'homme plus âgé, tournant autour. Puis lui proposant même de venir boire un verre à ses côtés.

Cependant, bien que ses essaies soient des efforts sur-humains, il ne semble aucunement intéressé par les avances de cette dernière. Elle le regarde en laissant un soupire s'emparer de ses lèvres alors qu'il refuse en lui expliquant plus ou moins clairement qu'elle a trop de temps à perdre et qu'elle n'aurait-elle pas mieux à faire que de lui tourner autour ? Oui elle pourrai sortir du jeux pour partir à la recherche de clients pour renflouer ses caisses et celle de la Team Rocket, où elle aurait simplement put partir en voyant son désintéressement le plus totale pour allez  voir un autre homme, plus intéressant, beaucoup plus intéressant. Quelqu'un qui ne mérite son intention que par l'idée de coucher avec, il est plus clair que Gaspard n'est pas intéressé, mais c'est bien plus fort que la jeune femme. Elle est obligée de s'y arrêter pour tenter encore et encore. Alors que l'homme continue de lui tourner le dos, il la méprise tellement que sa exalte encore plus la roussette d'en savoir un peu plus sur cet homme. Néanmoins, surprise que ce dernier connaisse son nom. S'approchant alors de ce dernier. « A vrai dire, je pourrais sortir d'ici, allez traîner les rues, vendre, m'amuser. Mais oui, j'ai dus temps à perdre, je pensais alors que faire connaissance avec l'un des commandants, que j'admire en plus de ça. Que je puisses prouver à ce dernier, que je ne sois pas l'enfant qu'il pense croire. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Gáspár) Jouons ensemble, tu veux bien ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je veux bien" Le Clip !!!
» Les becs bien zen
» S'enregistrer bien pour pas (trop) cher.
» Un Italien qui va bien
» Mr Ray73: il me semblait bien que ca sonnait pas mal!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ultraviolence :: - BLABLARIUM - :: Casino fatal :: Casino fatal - roleplay-
Sauter vers: